Jeudi 2 JUIllet

  • Salle du Stand | 21h00

    Ciné-théâtre

    Cartoun Sardines est l'une des rares compagnies pouvant se targuer d'avoir été invitée à deux reprises sur les planches du festival. Mais la trace laissée par Faust en 2009, l'enthousiasme unanime du public, nous ont tout naturellement amenés à vous faire découvrir ce nouvel opus :

     

    "Voilà 10 ans que la compagnie expérimente un concept simple et original: donner en spectacle une vie sonore, musicale, théâtrale et vivante à un film muet, Faust (1926), de Murnau, Lulu (1929) de Pabst, le Bonheur (1934) de Medvedkine.

    Nous tenons à continuer sur le mode adopté pour le Faust - projection, doublage, accompagnement sonore et musical du film - en le prolongeant par le travail sur un autre film de Murnau : Le dernier des hommes (1924)".  Cartoun Sardines

     

    Prix : 30.-

    Caisses : 20h

  • Distribution

    Patrick Ponce, Pierre Marcon et Stéphane Gambin

  • A PRoPOS DU FILM

    Le "Dernier des Hommes", tourné à Berlin en 1924, consacre le talent de F. W. Murnau comme metteur en scène. Celui-ci multiplie les techniques les plus innovantes pour représenter la ville et le décor urbain, mélange d’artifices et de bribes de réalité, et atteint un rare degré de vérité. La mise en scène rend compte à la fois d’un rythme, d’une vitalité, d’une euphorie proprement urbaine, mais révèle aussi l'autre visage de la ville dans ce qu’elle a de plus cauchemardesque. L’interprétation massive et sobre de Emil Jannings ne fut pas étrangère au succès du film.

    Le Dernier des Hommes est une œuvre d'une force incomparable, qui émeut parfois jusqu'aux larmes. Ce genre de découverte prend une place importante dans la vie d'un cinéphile, ne serait-ce que pour montrer qu'en terme d'intensité dramatique, le cinéma parlant n'a pas inventé grand chose de plus".

    La déchéance du portier d’un grand hôtel berlinois le jour ou on lui enlève son bel uniforme pour le reléguer aux lavabos...

    "La renommée et l‘influence du Dernier des Hommes vont être considérables dans le monde : l'audace de sa technique, la clarté de son récit, la subtilité de sa psychologie, la vérité de son atmosphère dramatique en font un des sommets de l’art muet.” (Marcel Martin)

  • LE CINéTHéâTRE ET LA PRESSE

    "C’est une toute nouvelle approche du ciné-concert qu’offre le Cartoun Sardines Théâtre, car le comédien réinterprète tous les rôles, accompagné de ses partenaires musiciens. La gestuelle parfaitement maîtrisée conduit l’œil de I ‘écran au plateau dans un aller-retour étourdissant. Le spectacle est partout, le résultat est magistral.

    Ramener le grand public a un chef-d’œuvre du cinéma muet, c’est le tour de force, la magie plutôt, du Cartoun . On croirait presque avoir vu le film en couleur!

    L’esthétique du film en sort grandie par le talent des musiciens qui se juxtapose à celui du comédien.

    Belle rencontre entre cinéma muet, le théâtre et la musique. Cette association est une réussite et tout simplement un régal pour les sens."

Billetterie

Points de vente :

Librairie Point-Virgule, Moutier

Librairie Page d’Encre, Delémont

 

Vente par correspondance :

Tél. 032 466 23 09

E-mail : billetterie@standete.ch

 

Dans le courriel indiquez:

1. Nom / Prénom

2. Adresse postale

3. No téléphone

4. Titre et date du spectacle

5. Nb de billets

>> Réservez par e-mail

 

Vente sur place :

Consultez l’heure d’ouverture des caisses dans les pages des spectacles.

ESPLANADE

  • Du 26 juin au 4 juillet

    Avant et après les spectacles

    D'origine et de langue maternelle russe, Olga MITROSHINA est née en Lettonie, pays dans lequel elle a vécu la période soviétique (URSS puis son historique changement politique en 1989. Elle y étudie le piano classique avant de venir s'installer en France en 1999.

    Suite à cette longue période d'apprentissage, qui lui a apporté une reconnaissance officielle diplômante, elle "vend" son âme au Blues....

    S’ensuit une série d’hommages à des artistes tels qu’Aretha Franklin, Nina Simone, Bessie Smith, John Lee Hooker, Benny Golson, Ray Charles, Joss Stone, Thelonious Monk, Louis Armstrong, Billie Holiday...